les épneumés - 2015


pièce quadriphonique 40' 
enregistrements et montage quadriphonique : Stéphane Montavon
saxophone et montage : Antoine Chessex

















Première : Festival Screamscape, Fri-Art / Kunsthalle, Fribourg, 5.6.2015

Presse : 7.6.2015, « Screamscape », Espace 2 
 
Les Épneumés, autrement dit « les soupirants à bout de souffle », en plein coeur de l'helvétique Fribourg... Un gourou très groovy tient sa messe. Il répand la crainte de dieu parmi l'assemblée pentecôtiste (pour la plupart issue de RDC) qui s'en va glossolalant. Puis s'y joint tout ce qui s'essouffle dans cette ville en fait d'esprit. 
Composé à partir dʼenregistrements réalisés en la Cathédrale Saint-Nicolas (cors, orgue), au Temple réformé (voix), au Foyer Beauséjour (voix, guitare, percussion), à lʼAbbaye de la Maigrauge (voix, orgue), à lʼusine Pavatex (sons concrets), au Pont de Grandfey (sons concrets), et dans un atelier aux environs de la Rue de lʼIndustrie (sons concrets). Sons additionnels : une génération de sinus et un extrait de : Les hommes de la forêt=Holzfäller im Winterwald, bande-son du film de René Bersier, Cortux, Fribourg, 1965. 
Die « ausser Atem Geratenden », so der Titel, findet mitten in Freiburg statt. Ein Guru mit viel Groove hält eine Messe. Unter seinen Anhängern, aus Kongo-Kinshasa stammenden Pfingstlern, verbreitet er Gottesfurcht. Dazu kommt das Wunder der Glossolalie. Und schnell singen alle Geister der Stadt mit. 
Komponiert aus Aufnahmen, welche im Freiburger Münster (Hörner, Orgel), in der Reformierten Kirche (Stimmen), im Foyer Beauséjour (Stimmen, Gitarre, Trommel), auf der Grandfey Brücke, in der Pavatex Fabrik und in einer Werkstatt der Industriestrasse (konkrete Klänge) gemacht wurden. Zusatzgemisch: Auszug aus der Soundtrack von René Bersiers Film « Holzfäller im Winterwald », Cortux-Films, Freiburg, 1965.